Souvenirs en liberté

Souvenirs en liberté

 .73 années de donquichottisme alsacien, jalonnées de subversions jubilatoires et parfois cocasses, de plaisirs vilipendés, de libertés incomprises, de chimères assumées ou de meurtrissures inquisitoriales...

L’auteur

Né deux semaines avant la fin de la plus monstrueuse catastrophe guerrière de tous les temps, l’auteur de ce récit autobiographique se réjouit aujourd’hui de l’incroyable diversité de ses souvenirs et de sa persistante propension, qu’il aura toujours cultivée, à vouloir parcourir des chemins qui ne soient pas ceux de la bien-pensance, du conformisme ou de la routine.

Habité par l’idée de finitude, Daniel Ehret aura vécu sa vie comme une quête absurde et mélancolique, émaillée de ces drôleries tonifiantes qui empêchent le désespoir d’imposer sa loi stupide. Il constate avec l’humoriste Blanche Gardin, dont il savoure et applaudit l’hilarante crudité, qu’en définitive la vie n’est qu’une histoire de trous. Elle écrit dans un essai très marrant publié en octobre 2020 au moment où la pandémie est repartie comme en 14 : « Finalement la plupart des biographies devraient s’appeler D’un trou à l’autre ».

Illustrations de Phil Umbdenstock
Dessin de Yvana Duchêne

Mai 2021

Date

18 juin 2020

Tags

Mes publications